nov 222006
 

Voici le premier billet visant à vulgariser mon sujet de thèse. Je fais comme si je devais l'expliquer à ma Grand Mère, donc j'utilise des exemples de la vie courante et essaye de ne pas trop employer de jargon scientifique. Pour mémoire, et pour resituer un peu le contexte, ma thèse porte schématiquement sur l'étude des mécanismes physiques qui font qu'une certaine partie de l'aile d'un avion fait du bruit. On verra de quel type de bruit, de quel partie de l'aile et de quels mécanismes il est question tout au long de cette série d'article.

Dans ce billet ci, je commence par expliquer à ma Mamie ce que c'est qu'un "son".

Si je devais expliquer ma thèse à ma Mamie, je procèderais ainsi...

" Dis moi mon p'tit, raconte à Mamie qu'est ce que tu fais dans tes études.
- Ah oui ! Avec plaisir ! Alors... voyons... par où commencer ? Ah oui ! Tu sais qu'un avion ça fait du bruit ?
- Ah ça oui pour sûr !
- Et bien le but de ma thèse est d'étudier pourquoi. C'est simple non ?
- Ben c'est facile, c'est les moteurs qui font du bruit, pas besoin d'avoir fait des années d'études pour trouver ça...
- En effet, c'est une réponse, mais malheureusement ce n'est pas si simple. Il n'y a pas que les moteurs qui font du bruit, il y aussi l'air qui en fait. Et même après avoir identifié toutes les sources de bruit, il n'est pas facile de bien comprendre pourquoi elles existent, et comment les maîtriser.
- Mais à quoi ça sert de savoir tout ça ?
- Tout simplement à comprendre les mécanismes qui sont à l'origine de ce bruit, pour les maîtriser, et donc pour pouvoir diminuer le bruit que fait une aile d'avion, et ainsi faire en sorte que les riverains des aéroports ne soient plus gênés pas le passage des avions.
- Ah mais c'est qu'c'est bien ça ! Ben ça a l'air intéressant tout ça, moi je voudrais qu'tu m'l'expliques.
- Ouh, tu sais Mamie, c'est un peu compliqué, il faut d'abord que je t'explique certaines choses si tu veux tout bien comprendre du début à la fin. Cela peut-être un peu long. Mais ne t'inquiète pas, en prenant le temps, tu verras ce n'est pas si compliqué et c'est très intéressant.
- Oh ! J'ai tout le temps que tu veux mon p'tit ! Vas y j't'écoute... Mais parle plus fort, je suis un peu dure de la feuille moi tu sais !
- Ah tu fais bien de me parler de ça ! Sais tu comment se créé un son ?
- Bof, pas vraiment non. Tout ce que je sais, c'est que ton grand-père, ça il en fait du son pendant la nuit !
- Et bien tu vois Mamie, ce sont les oreilles qui nous permettent d'entendre car elles sont sensibles aux infimes variations de pression qui s'effectuent dans l'air. Quand je te parle là, ça fait bouger les molécules d'air qui sont proches de ma bouche, et ces molécules font bouger à leur tour leurs voisines en les "poussant", qui "poussent" à leur tour leurs voisines, etc etc... Donc, quand les molécules bougent elles se "poussent" et crééent ainsi de très faibles variations de pression dans l'air. C'est comme ça que se propage le son. Quand il arrive à tes oreilles, qui sont capables de capter ces infimes variations de pression, tout l'appareil se met en marche pour les traduire en signaux que le cerveau interprête en "sons". Voilà comment ça marche.Tu suis Mamie, c'est pas trop compliqué jusque là ?
- Moui j'crois que j'comprends. Mais j'ai une question mon p'tit : qu'est ce qui fait que les molécules d'air elles bougent tout au début, avant que le son sorte de ta bouche ?
- Ce sont les cordes vocales qui vibrent quand on fait passer de l'air à travers. Elles vibrent, et ce sont elles qui font bouger les molécules d'air, et après le son se propage de proche en proche jusqu'à tes oreilles.
- Je vois, je vois... Mais alors, si j'comprends bien, faut un "truc" pour que l'son se propage, s'y a rien dans l'air, y a plus de son ?
- Exactement ! Pour se propager, le son a besoin de ce qu'on appelle un "medium porteur". Dans notre vie de tous les jours, c'est l'air qui remplit ce rôle. Mais le son se propage aussi dans l'eau, dans le fer, dans le bois, etc... Par contre il se propage plus ou moins bien selon les matériaux. Déjà dans l'eau, ça se propage pas très bien, et dans les matériaux qui font l'isolation phonique il se propage très peu. Et dans le vide... il n'y a pas de son, puisqu'il n'y a rien pour le "porter".
- Ah ! Donc dans Star Wars c'est des menteurs ! Leurs rayons laser ils font du bruit ! ça devrait pas !
- Waah ! Je savais pas que tu connaissais Star Wars Mamie ! Mais c'est exactement ça, dans l'espace c'est le silence absolu, donc les tirs de rayons lasers ou les vaisseaux spatiaux ne sont pas censés faire de bruit.
- Bon, mon p'tit, c'est très intéressant tout ça, mais je suis un peu fatiguée... Je crois qu'il est l'heure d'aller au lit.
- Bonne nuit Mamie.
- Bonne nuit mon p'tit.

(suite au prochain épisode dans lequel Mamie découvrira l'une des deux caractéristiques principales d'un son : son amplitude.C'est par ici : Expliquer ma thèse à Mamie #2)

  • http://julien.hillairet.free.fr Julien

    C'est très intéressant ! (et la suite aussi).

    C'est amusant comme cela doit être un "besoin" du thésard en dernière année, lorsque la période de la rédaction s'approche à grands pas, de vouloir expliquer à ses proches "C'est quoi ma thèse ?". D'ailleurs, j'ai fais la même chose !

    Bon courage pour la rédaction (ce moment je présume, non ?)

  • luxtin

    Bonjour Julien,

    En fait, cette envie remonte depuis bien avant la dernière année de thèse, et même avant la thèse. J'aime bien expliquer les choses aux gens et leur transmettre ce que je sais.
    Mais c'est qu'en ce qui concerne ma thèse, c'est beaucoup plus facile en dernière année qu'en première, alors qu'on domine pas vraiment le sujet.

    D'ailleurs cette vulgarisation m'a forcé par moment à bien réfléchir au sujet. Grâce à ça je me suis parfois rendu compte que je n'avais pas compris certaines choses ou que je disais facilement des bêtises.

    J'espère que j'arriverai au bout de la vulgarisation en même temps que la rédaction de ma thèse, qui est en cours en effet...

    Et bon courage à toi aussi !!

  • http://home.tele2.fr/relativity/ Rik

    J'ai trouvé ton idée très sympa, malheureusement je n'ai pas tout lu car je trouve ça trop long et trop détaillé. C'est sûrement le problème de la vulgarisation: comment expliquer sans mathématiques de haut niveau etsans retourner toutefois jusqu'au CP. Je dis pas que c'est ton cas; je (me) pose simplement la question du compromis.
    Salut et bonne continuation.

  • luxtin

    Bonjour Rik,

    C'est vrai que le compromis et dur à trouver.
    Ceci dit ta remarque comme ton interrogation est pertinente, et ce n'est pas la première fois qu'on me dit que c'est un peu long. Finalement la vulgarisation est un art difficile à maîtriser.

    Il faudra un jour que je me décide à reprendre tout ça et à le condenser un peu.

  • tom

    Je pense que ta grand-mère est chaude pour les espaces de Sobolev 😉

  • Sonata

    Bonjour, trèèès étonnée de lire dans un de vos articles que la lune tourne sur elle-même en 24h, et que ce serait pour cela qu'on verrait toujours la même face. Faut revoir vos connaissances, et j'espère que les enfants ne vous ont pas cru!Sonata

  • Pingback: La science accecible… | Pour ton info...l'acte tue()